Details
Study title
Swiss Volunteering Survey 2020
Ref study 13877
Study language German
Contributing institutions
Authors
Keywords
  • Nachbarschaftshilfe
  • Freiwilligenarbeit
  • Freiwilligkeit
  • Spenden
Disciplines
Period
2019
Geographical space
Switzerland
Country
  • Switzerland
Abstract
The Swiss Volunteering Survey 2020 provides information on the current status of unpaid volunteering. In Switzerland, volunteering for the benefit of people, society and the environment is regularly examined on the basis of a nationwide survey. The volunteering survey highlights trends and developments in voluntary work and provides an important basis for the management of volunteers in associations and clubs, homes, churches and aid organizations. At the same time, the development of volunteerism shown by the surveys is an indicator of the vitality of social relationships and welfare orientations in Switzerland. The promotion of social cohesion and volunteerism is the core task of the Swiss Society for the Common Good (SSCG). The SSCG initiated the Swiss Volunteering Survey almost 20 years ago and publishes it every four to five years.
Results
62 % de la population suisse âgée de 15 ans et plus s’engagent régulièrement pour d’autres personnes, pour la société dans son ensemble ou pour la nature. 16 % le font dans le cadre d’une organisation, 23 % en-dehors d’une organisation et 23 % font les deux.

Le nombre de bénévoles ou volontaires est resté constant au cours de ces 20 dernières années. Toutefois, on constate des changements au niveau du type d’engagement, et d’importants écarts entre les domaines dans lesquels les personnes s’investissent. Tandis que dans les clubs de sport, les groupes d’intérêts et les services à la population, on observe une baisse du bénévolat et du volontariat formel, les femmes et les hommes sont à présent plus nombreux à s’engager dans les associations de loisirs, de jeux et de hobbies, dans les associations culturelles et dans les organisations socio-caritatives.

Davantage que par l’argent, les bénévoles et volontaires sont attirés par un bénéfice personnel, que ce soit sous forme de défis, de responsabilités ou d’activités diversifiées. Les personnes qui ont un engagement dans des associations ou des organisations veulent agir et faire bouger les choses à plusieurs, ou bien elles souhaitent aider les autres, tout en s’épanouissant et en développant leurs propres connaissances et compétences, sans oublier d’y prendre plaisir.

Le travail bénévole informel est souvent un travail de soin non rémunéré. Les personnes qui en bénéficient sont pour moitié des connaissances ou des membres de la famille des bénévoles qui les prodiguent. Le travail bénévole informel est plus souvent réalisé par des femmes, et le nombre de personnes retraitées est très important dans ce domaine.

Les coups de main donnés au voisinage ne se comptent pas. En une année, 72 % de la population âgée de plus de 15 ans rendent de petits services à leurs voisins et voisines, par exemple en aidant à régler de petits problèmes, en vidant une boîte aux lettres ou en arrosant des plantes. L’entraide de voisinage est tout aussi répandue en ville qu’à la campagne.

Afin de pouvoir utiliser le réservoir de bénévoles ou de volontaires potentiels, il faut développer la possibilité de concilier les activités professionnelles, familiales et bénévoles ou volontaires; ces dernières doivent avoir un sens aux yeux des personnes les effectuant et celles-ci doivent pouvoir organiser leurs interventions de manière flexible. 40 % des bénévoles ou volontaires potentiels s’engageraient de préférence dans le domaine social ou pour l’environnement: seuls 10 % opteraient pour une activité politique ou religieuse.
Methods (description)
L’enquête en vue du Rapport de l’Observatoire 2020 a été réalisée en mode séquentiel, en ligne ou sur papier. Elle a été menée dans les trois langues nationales : l’allemand, le français et l’italien. Elle s’est déroulée du 11 avril au 26 août 2019. L’échantillon a été établi par l’Office fédéral de la statistique sur la base du Cadre d’échantillonnage pour les enquêtes auprès des personnes et des ménages (SRPH). Les personnes ciblées ont reçu un courrier d’annonce expédié par la Société suisse d’utilité publique (SSUP). Ce courrier contenait, outre diverses informations, les données permettant d’accéder au questionnaire individuel en ligne. L’enquête en ligne a été conçue en «responsive design. Les personnes qui ne répondaient pas à la lettre d’annonce recevaient deux rappels, à trois semaines d’intervalle chacun. La deuxième lettre de rappel comprenait un questionnaire écrit avec une enveloppe-réponse affranchie. Le questionnaire papier, de 36 pages, était imprimé sous forme de brochure A4.
L’enquête a été menée en étroite collaboration avec l’Institut LINK de Lucerne.
Au total, 5002 personnes ont rempli le questionnaire en entier : 3576 (72 %) en ligne et 1426 (28 %) sur papier. Avec 24 080 lettres d’annonce envoyées (y compris l’échantillon de réserve), on obtient donc un taux de participation de 20,8 %.
Methods (instruments)
  • Standardised interviews - by mail
Replicated study No
Publications
  • Lamprecht, Markus; Fischer, Adrian; Stamm, Hanspeter. 2020. Observatoire du bénévolat en Suisse 2020. Zürich: Seismo.
  • Lamprecht, Markus; Fischer, Adrian; Stamm, Hanspeter. 2020. Freiwilliges Engagement in der zweiten Lebenshälfte. Beisheim Stiftung.
  • Lamprecht, Markus; Fischer, Adrian; Stamm, Hanspeter. 2020. Freiwilligen-Monitor Schweiz 2020. Zürich: Seismo.
Financed by


Mandating institution(s)
  • Schweizerische Gemeinnützige Gesellschaft - SGG, Schaffhauserstr. 7, 8042 Zürich
Ethical approval No
Study type
Data availability
Source (Updates) Web
Date created 17.11.2020
Date modified 17.11.2020
Start - End date 01.05.2018 - 31.12.2020