Details
Study title
Pilot study: HIV serology among hospitalized patients consentment and risk factors
Ref study 2846
Study language English
Contributing institutions
Authors

Keywords
  • Epidémiologie VIH
  • Infection VIH
  • Séroprévalence
Disciplines
Period
Geographical space
Country
Abstract
A pilot study was carried out in order to evaluate the feasibility of determining the seroprevalence rate of HIV infection and the prevalence of risk factors among selected hospital patients at the Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV). Consent was obtained and only blood already obtained for other purposes was used for testing. Among 850 patients, only 200 patients were accessible for an interview and had blood available. Of these, 165 (83%) accepted their blood to be tested. A seropositive result was identified in 2 patients already aware of their serostatus. The age distribution, diagnosis and behavioral risk factors were not different among those accepting the test and the ones refusing. However, foreigners were more likely to refuse the blood test than Swiss nationals even though none of them came from a country with a high rate of endemicity for HIV infection. Reasons for refusal included the following: lack of risk factors 10 (29%), doubts about confidentiality 6 (17%), blood test already performed 5 (14%), language barrier 4 (11%) and others 10 (29%). We conclude that even though the data in our sample did not suggest that patients refusing the test were at an increased risk of being seropositive, it is unlikely that with such a refusal rate, a reliable measure of seroprevalence could be determined in the population of study with the methods used.
Results
Parmi 850 sujets initialement sélectionnés, seuls 200 ont pu être inclus dans l'étude. Parmi ces 200, 35 (17%) ont refusé le test VIH. Aucune différence d'âge, de sexe, ou de facteurs de risques n'a pu être mis en évidence entre les patients ayant accepté et ceux ayant refusé le test. Toutefois, les patients d'origine étrangère étaient significativement plus nombreux parmi ceux ayant refusé le test, alors qu'ils ne provenaient pas de pays de haute endémie et ne présentaient pas de facteurs de risques accrus. Parmi les 165 sérologies pratiquées, 2 tests se sont révélés positifs par ELISA. Ces résultats positifs étaient déjà connus des deux patients. Notons enfin que 33% du collectif avait déjà fait un test HIV au préalable. L'étude a montré que le temps nécessaire à l'obtention du consentement éclairé était de 5 minutes (1 à 20 minutes) pour les patients qui ont accepté de participer à l'étude et de 10 minutes (5 à 60 minutes) pour ceux qui l'ont refusé.
En conclusion, cette étude pilote suggère qu'il ne serait pas possible de déterminer de manière fiable le taux de séroprévalence VIH dans une population sentinelle hospitalière en recourant à des tests pratiqués avec le consentement des patients. Pour atteindre ce but d'autres méthodes doivent être envisagées, telles que l'"Unlinked Anonymous Testing".
Methods (description)
But: le but principal de cette étude pilote était d'établir la faisabilité d une étude de séroprévalence VIH avec consentement auprès d'un groupe "sentinelle" (population hospitalisée).
Patients âgés de 16 à 64 ans domiciliés en Suisse et hospitalisés au CHUV à Lausanne.
Méthodologie et moyens d'investigation: Patients hospitalisés au CHUV et sélectionnés par tirage au sort dans chaque groupe d'âge. De plus, un tube de plasma devait être encore disponible après que les examens pour lesquels il avait été adressé aient été effectués. Une infirmière responsable de l'étude rencontrait alors le patient lui expliquait les buts de l'étude, recueillait des données démographiques et lui demandait son consentement éventuel à un test VIH. De plus, les diagnostics étaient relevés à partir du dossier médical. Un numéro était attribué à chaque patient et au tube lui correspondant puis les données étaient anonymisées. Le patient pouvait néanmoins s'enquérir de son résultat par téléphone en utilisant le numéro qui lui avait été attribué.

Methods (instruments)
Replicated study No
Financed by


Mandating institution(s)
  • Federal Department of Home Affairs - FDHA, Federal Office of Public Health - FOPH, Postfach , 3003 Bern
Ethical approval No
Study type
Data availability
Source (Updates)
Date created 23.05.1995
Date modified 23.05.1995
Start - End date 01.01.1991 - 28.06.1991